Search
Mots-clés :

lundi, 24 septembre 2018

FORMATION IR

SOURCE : Journal Officiel / Décembre 2000

Une qualification de vol aux instruments IR (Instruments Rating) permet à son titulaire de piloter des avions multimoteurs et monomoteur en régime IFR (Instruments Flight Rules) conformément à la réglementation opérationnelle applicable.

Cette qualification qui peut compléter une licence de pilote privé (PPL) ou de pilote professionnel (CPL) est bien évidemment indispensable pour une éventuelle embauche dans une société de transport aérien, étant donné que les vols s'effectuent en régime IFR. Rare sont les emplois qui vous permettront d'être rémunéré en tant que pilote dans le cadre de vols VFR (View Flight Rules).

Le coût d'une formation IFR (pour une licence professionnelle) est d'environ 12000 € à 20000 € suivant les écoles. A cela il faudra ajouter les frais d'examen (environ 400 €), la formation théorique si vous n'êtes pas passé directement par les certificats du pilote de ligne. Les heures de vol sur ce type avion sont excessivement chère et atteignent le plus souvent 500 €.


CONDITIONS

Tout candidat à une qualification IR doit être titulaire d'une licence pilote privé (PPL) ou pilote professionnel (CPL) en cours de validité. Chaque licence devant comporter les privilèges du vol de nuit.

Tout candidat à une qualification IR doit avoir reçu dans un FTO (Flight Training Organisation) ou dans un organisme spécialisé dans la formation théorique approuvé, la formation requise conformément au programme défini.

Tout candidat à une qualification IR doit avoir démontré sa capacité à utiliser la langue anglaise (ce certificat théorique doit au maximum être obtenu dans les 6 mois suivants l'obtention de la qualification pratique).


FORMATION THEORIQUE

La formation théorique doit avoir été reçu au sein d'un organisme agréé. Le programme de cette formation doit couvrir les matières suivantes :

  • Droit aérien et procédures du contrôle de la circulation aérienne ;
  • Connaissance générale des aéronefs ;
  • Performance et préparation du vol ;
  • Performance humaine et ses limites ;
  • Météorologie ;
  • Navigation ;
  • Communication.

De nombreux ouvrages préparent à cet examen et il est dorénavant obligatoire de suivre une formation homologuées afin de pouvoir postuler à cet examen. Les matières sont communes à la licence de pilote professionnel (on remarquera seulement la disparition des épreuves de procédures opérationnelles et de mécanique du vol) et il est donc fortement conseillé de passer les deux examens dans la foulée pour éviter de devoir réviser le même programme à quelques mois d'intervalle.

Là encore, un brevet théorique de pilote de ligne (ATPL) vous dispensera de cette épreuve.

Un cours théorique approuvé IR(au sein d'un organisme homologué) doit comporter au moins 200 heures d'instruction, pouvant inclure le travail en classe, des moyens vidéo, des séances d'études individuelles, de l'enseignement assisté par ordinateur en proportion convenable. Cette période de formation théorique ne doit pas excéder 18 mois.


EXAMEN THEORIQUE

L'examen doit être organisé dans la ou les langues considérées comme appropriées par l'Autorité ; les questions sont posées sous forme de Q.C.M. (Questions à Choix Multiples). Cet examen comprend environ 200 questions portant sur 9 matières réparties comme suit :
030 Performance et préparation du vol : 2 h 00 - 48 questions
020 Connaissance générale des aéronefs : 1 h 15 - 46 questions
050 Météorologie : 1 h 30 - 42 questions
060 Navigation : 2 h 00 - 56 questions
010 Droit aérien et procédures du contrôle de la circulation aérienne : 1 h 00 - 42 questions
040 Performance humaine et ses limites : 0 h 30 - 21 questions
090 Communication : 0 h 30 - 21 questions
Total : 8 h 75 - 276 questions

Les frais d'inscription s'élèvent à 56 euros.

Chaque Q.C.M. vaut 1 point et il faut au moins 75% des points à une épreuve pour la réussir. Les conditions d'obtention sont les suivantes :

  • 3 tentatives maximum ;
  • Obligation de réussir la moitié au moins des épreuves au cours de la première tentative pour conserver le bénéfice de leur réussite au cours des 2ème et 3ème tentatives ;
  • Le candidat aura 12 mois à compter de la première tentative pour obtenir son brevet théorique dans son intégralité.

Le paiement des droits sera payable en une fois lors de l'inscription à la première tentative et concernera l'ensemble des épreuves. Le candidat n'aura pas besoin de repayer des droits d'inscription lors des 2ème et 3ème tentatives. Si le candidat n'a pas réussi son examen après 3 tentatives et 12 mois (ou avant s'il le souhaite) il devra suivre une nouvelle formation homologuée avant de se pouvoir se représenter à l'examen.

La validité de cet examen est de 36 mois.


FORMATION PRATIQUE


Tout candidat à une qualification IR doit avoir accompli au minimum 50 heures de vol en campagne en tant que pilote commandant de bord d'avion ou d'hélicoptère dont au moins 10 heures auront été effectuées sur avion.

Si le candidat est titulaire d'une qualification de vol aux instruments hélicoptère, le nombre total d'heure d'instruction en vol peut être réduit à 10 heures sur avion monomoteur ou multimoteurs.

Suivant la classe avion, la formation en vol est telle que :

  • Un cours IR monomoteur doit comporter au moins 50 heures d'instruction aux instruments dont 20 heures au maximum sur un entraîneur de navigation et de procédures de vol de type II (FNPT II) ;
  • Un cours IR multimoteurs doit comporter au moins 55 heures d'instruction aux instruments, dont 25 heures au maximum peuvent être aux instruments au sol sur un FNPT I ou 40 heures au maximum sur un FNPT II. Le reste de l'instruction doit inclure au moins 15 heures sur avion multimoteurs ;
  • Le titulaire d'une qualification IR monomoteur qui détient également une qualification de classe multimoteurs et postulant pour la première fois à la qualification IR doit suivre au moins 5 heures d'instruction sur avion multimoteurs dont au maximum 3 peuvent être effectuées sur FNPT II.
  • Le titulaire d'un CPL avion peut avoir le nombre d'heures totales ci-dessus diminué de 5.


EXAMEN PRATIQUE

Tout candidat à une épreuve pratique IR  doit avoir reçu une formation sur un avion de même classe ou de même type que celui utilisé pour l'épreuve (monomoteur ou multimoteurs).

Le candidat doit réussir 4 des 5 épreuves au cours du vol (une 6ème si un avion multimoteurs est utilisé) figurant au programme ; toutes les épreuves devront être réussies dans un délais maximum de 6 mois :

  • Section 1 : Départ ;
  • Section 2 : Maniabilité ;
  • Section 3 : Procédures en route ;
  • Section 4 : Approche de précision ;
  • Section 5 : Autre type d'approche ;
  • Section 6 : Vol asymétrique simulé.

Le candidat doit piloter l'avion dans le cadre de ses limitations, exercer toutes les manœuvres avec souplesse et précision et veiller à garder un contrôle permanent de l'appareil en respectant certains paramètres mais l'examinateur devra tenir compte des turbulences ainsi que des qualités manœuvrières et des performances de l'avion :
Hauteur vol normal : ± 100 pieds
Hauteur au début d'une remise de gaz à la hauteur de décision : + 50 / - 0 pieds
Altitude / MAP / Hauteur minimale de descente : + 50 / - 0 pieds
Alignement sur aides radio : ± 5 °
Alignement approche de précision : Demi déviation de l'index d'alignement de piste et de descente
Cap vol normal : ± 5 °
Cap panne moteur simulée : ± 10 °
Vitesse vol normal : ± 5 nœuds
Vitesse panne moteur simulée : + 10 / - 5 nœuds
Le vol ne doit pas durer moins de 60 minutes.


QUALIFICATION BIMOTEUR ME

La qualification bimoteur est incluse dans la formation IR mais elle peut aussi être passée indépendamment à partir d'un CPL ou d'un PPL à condition ;

  • D'être titulaire d'une licence pilote privé ou pilote professionnelle ;
  • De totaliser 70 heures en qualité de commandant de bord ;
  • D'être titulaire d'un qualification SEP.

Il faut 6 heures de vol en double commande plus un test pour obtenir cette qualification dont le coût est voisin de 3500 €. Sachez cependant qu'il n'est financièrement pas intéressant de passer une qualification ME puis un IR puisque les heures de stage IR comprennent des heures "double emploi ME + IR.


VALIDITE ET RENOUVELLEMENT

La durée de validité d'une qualification de vol aux instruments est de 12 mois.

Dans le cas d'une prorogation, la validité court jusqu'au jours du 12ème mois qui suit le mois au cours duquel cette validité à expiré.

Pour la prorogation d'une qualification de vol aux instruments multimoteurs :

  • Le titulaire doit subir avec succès un contrôle de compétence sur un avion ou un simulateur de vol du type ou de la classe correspondant dans les trois mois qui précèdent l'expiration de la qualification ;
  • Le candidat doit de plus effectuer au moins dix étapes en tant que pilote sur un avion du type ou de la classe correspondant ou une étape en tant que pilote sur un avion ou un simulateur du type ou de la classe correspondant accompagné d'un examinateur au cours de la période de validité de la qualification.

Pour la prorogation d'une qualification de vol aux instruments monomoteur :

  • Si la qualification IR est valide pour les opérations avec un seul pilote, la prorogation pourra être effectuée soit dans les conditions d'exploitation avec "pilote assisté", soit dans les conditions d'exploitation avec un seul pilote ;
  • Le candidat doit subir, comme contrôle de compétence, une épreuve en vol intégrant les section 1 à 5 (définies ci-dessus).

Pour le renouvellement de sa qualification, le candidat doit subir un contrôle de compétence qui portera la validité de sa licence à la fin du 12ème suivant le mois de ce contrôle de compétence. Si le titulaire échoue à ce contrôle il devra en subir un nouveau avant de faire de nouveau usage de sa qualification.

Si la qualification n'a pas été renouvelée ou prorogée pendant 7 an, son détenteur devra repasser l'examen théorique d'aptitude.

NEWS
Copyright 2005-2007 Pilotedeligne.com - Tous droits réservés
Pilotedeligne.com est la propriété du groupe Deeperblue

publicité marketing et référencement