Search
Mots-clés :

jeudi, 13 décembre 2018

FORMATION PILOTE DE LIGNE

SOURCE : Journal Officiel / Décembre 2000

Une licence de pilote de ligne avion ATPL permet à son titulaire :

  • D'exercer tous les privilèges du titulaire d'une licence de pilote privé avion PPL, du titulaire d'une licence de pilote professionnel avion et du titulaire d'une qualification de vol aux instruments avion IR ;
  • D'exercer les fonctions de pilote commandant de bord ou de copilote dans le transport aérien public.

Sachez cependant que cette licence peut être acquise en compagnie et qu'elle n'est pas forcément nécessaire pour intégrer une compagnie aérienne. L'embauche de candidat pilotes professionnels qualifiés vol aux instruments et titulaire d'un brevet théorique de pilote de ligne est fréquente.


CONDITIONS

Tout candidat à une licence de ATPL doit être âgé de 21 ans révolus.

Tout candidat à une licence ATPL doit détenir un certificat médical de Classe 1 en cours de validité.

Le candidat doit de plus être titulaire d'une qualification de type correspondant au type d'avion utilisé lors de l'épreuve d'aptitude.

Tout candidat à une licence ATPL doit avoir accompli 1500 heures de vol en tant que pilote avion dont un maximum de 100 heures peuvent avoir été effectuées sur un simulateur de vol, incluant :

  • 500 heures accomplies en opérations multi pilotes sur des avions certifiés conformément à la catégorie JAR/FAR 25 Transport ou à la catégorie JAR/FAR 23 Commuter ou conformément à un code équivalent ;
  • 250 heures, soir en tant que pilote commandant de bord, soit au moins 100 heures comme pilote commandant de bord et 150 heures comme copilote remplissant les fonctions de pilote commandant de bord sous la supervision du pilote commandant de bord ;
  • 200 heures de vol en campagne dont au moins 100 heures en tant que pilote commandant de bord ou copilote remplissant les fonctions de pilote commandant de bord sous la supervision d'un commandant de bord ;
  • 75 heures de vol aux instruments, dont un maximum de 30 heures peuvent être du temps aux instruments au sol ;
  • 100 heures de vol de nuit en tant que pilote commandant de bord ou copilote.

Les titulaires d'une licence de pilote ou d'une titre équivalent pour d'autres catégories d'aéronefs pourront prendre en compte le temps de vol effectué sur ces autres aéronefs, sauf le temps de vol effectué sur hélicoptère qui sera pris en compte jusqu'à 50% du total du temps de vol exigé.

Les titulaires d'une licence de mécanicien naviguant pourront faire prendre en compte 50% du temps de vol effectué en tant que mécanicien naviguant jusqu'à un maximum de 250 heures. Ces heures pourront être prises en compte dans les 1500 heures exigées ou au titre des 500 heures exigées en opérations multi pilotes.

Tout candidat à une licence ATPL doit avoir reçu dans un FTO (Flight Training Organisation) ou dans un organisme spécialisé dans la formation théorique approuvé, la formation requise conformément au programme défini.

Les conditions différent dans le cas d'un formation intégrée.


FORMATION THEORIQUE

La formation théorique doit avoir été reçu au sein d'un organisme agréé. Le programme de cette formation doit couvrir les matières suivantes :

  • 010 Droit aérien et procédures du contrôle de la circulation aérienne ;
  • 021 Cellule et Systèmes, électricité, motorisation et équipements de secours ;
  • 022 Instrumentation ;
  • 031 Masse et centrage ;
  • 032 Performances ;
  • 033 Préparation et suivi de vol ;
  • 040 La performance humaine et ses limites ;
  • 050 Météorologie ;
  • 061 Navigation générale ;
  • 062 Navigation radio ;
  • 070 Procédures opérationnelles ;
  • 080 Mécanique du vol ;
  • 091 Communication VFR ;
  • 092 Communication IFR ;
  • 010 + 070 Réglementation.

De nombreux ouvrages préparent à cet examen et il est dorénavant obligatoire de suivre une formation homologuées afin de pouvoir postuler à cet examen.

un programme approuvé doit comporté au moins 750  heures effectives d'instruction pouvant inclure le travail en classe, des moyens vidéo, des séances d'études individuelles, de l'enseignement assisté par ordinateur et autres moyens approuvés par l'autorité.

Sachez aussi que depuis l'uniformisation européenne, vous avez la possibilité de présenter l'examen ATPL d'un autre pays de la Communauté Européenne et de l'exploiter en France. Cela peut d'ailleurs représenter une alternative à ceux qui trouvent la version française trop complexe ou à ceux qui voudraient en même temps faire progresser leur anglais aéronautique.


EXAMEN THEORIQUE

L'examen doit être organisé dans la ou les langues considérées comme appropriées par l'Autorité ; les questions sont posées sous forme de Q.C.M. (Questions à Choix Multiples). Cet examen comprend 14 modules répartis comme suit :
010 Droit aérien et procédures du contrôle de la circulation aérienne : 1 h 40 - 70 questions
021 Cellule et Systèmes, électricité, motorisation et équipements de secours : 2 h 00 - 84 questions
022 : Instrumentation : 1 h 30 - 56 questions
031 Masse et centrage :    1 h 00 - 34 questions
032 Performances : 1 h 00 - 37 questions
033 Préparation et suivi de vol : 3 h 00 - 70 questions
040 La performance humaine et ses limites : 1 h 00 - 42 questions
050 Météorologie  : 2 h 30 - 70 questions
061 Navigation générale : 2 h 00 - 53 questions
062 Navigation Radio     1 h 30     42 questions
070 Procédures opérationnelles : 1 h 20 - 52 questions
080 Mécanique du vol : 1 h 00 - 39 questions
091 Communication VFR : 0 h 30 - 21 questions
092 Communication IFR : 0 h 30 - 21 questions
Les frais d'inscription aux examens s'élèvent à 75 euros par certificat ou :

  • 610 euros pour une inscription ATPL complète ;
  • 46 euros pour le 090 ;
  • 46 euros pour le 030 ATPL ;
  • 166 euros pour les trois certificat "T" 031 032 et 080.

Chaque Q.C.M. vaut 1 point et il faut au moins 75% des points à une épreuve pour la réussir. Les conditions d'obtention sont les suivantes :

  • 3 tentatives maximum ;
  • Obligation de réussir la moitié au moins des épreuves au cours de la première tentative pour Conserver le bénéfice de leur réussite au cours des 2ème et 3ème tentatives ;
  • Le candidat aura 12 mois à compter de la première tentative pour obtenir son brevet théorique dans son intégralité.

Le candidat n'aura pas besoin de repayer des droits d'inscription lors des 2ème et 3ème tentatives. Si le candidat n'a pas réussi son examen après 3 tentatives et 12 mois (ou avant s'il le souhaite) il devra suivre une nouvelle formation homologuée avant de se pouvoir se représenter à l'examen.

La validité de cet examen est de 7 ans.


FORMATION PRATIQUE

Outre les minima requis en matière d'heures de vol (voir ci-dessus), la licence théorique de pilote de ligne doit être accompagnée d'une qualification de type correspondant au type d'avion utilisé lors de l'épreuve d'aptitude.

Le candidat à une licence de pilote de ligne (ATPL) doit agir en tant que PF (Pilote en Fonction) mais doit aussi démontrer sa capacité à agir en qualité de PNF (Pilote Non en Fonction). Le candidat peut choisir la place droite ou gauche pour le contrôle.

Un deuxième candidat ou un autre pilote peut remplir les fonctions de deuxième pilote. Lorsqu'un avion, plutôt qu'un simulateur est utilisé, le deuxième pilote doit être un instructeur.

L'épreuve d'aptitude doit être accompli en IFR (IR) et doit autant que possible simuler le transport aérien.

L'examinateur doit tenir compte des conditions de turbulences et des qualités manoeuvrières de l'avion utilisé :
Hauteur vol normal : ± 100 pieds
Hauteur au début d'une remise de gaz à la hauteur de décision : + 50 / - 0 pieds
Altitude / MAP / Hauteur minimale de descente : + 50 / - 0 pieds
Alignement sur aides radio : ± 5 °
Alignement approche de précision : Demi déviation de l'index d'alignement de piste et de descente
Cap vol normal : ± 5 °
Cap panne moteur simulée : ± 10 °
Vitesse vol normal : ± 5 nœuds
Vitesse panne moteur simulée : + 10 / - 5 nœuds

NEWS
Copyright 2005-2007 Pilotedeligne.com - Tous droits réservés
Pilotedeligne.com est la propriété du groupe Deeperblue

publicité marketing et référencement