Search
Mots-clés :

lundi, 24 septembre 2018

FORMATION ANGLAIS

Source : Direction générale de l'Aviation Civile

L'examen d'aptitude à la langue anglaise remplace l'ancienne Q.R.I. (Qualification de Radiotéléphonie Internationale) et représente une étape indispensable pour l'entrée en compagnie.


EXAMEN THEORIQUE

L'examen se déroule en trois épreuves distinctes, un Questionnaire à Choix Multiple, une écoute de bandes et un vol fictif avec un examinateur.

  • Le QCM : L'épreuve se présente sous la forme d'un questionnaire à choix multiple de dix questions. Les dix questions sont en français. Les documents de référence utilisés, en langue anglaise, sont notamment des manuels de vol, des manuels d'exploitation, des informations météorologiques, des données de plans de vol de la circulation aérienne, des NOTAMs, des cartes aéronautiques ainsi que des documents associés. L'épreuve est destinée à vérifier l'aptitude du candidat à lire, comprendre et utiliser des documents rédigés en langue anglaise relatifs à l'exécution d'un vol. Cette épreuve a une durée maximum de quinze minutes, elle est notée de 0 à 20.
  • L'écoute de bandes : L'épreuve consiste à écouter et retranscrire des éléments de la bande sonore (neuf messages du contrôle aérien et un ATIS ou VOLMET). Cette épreuve a une durée de dix minutes, et est notée de 0 à 20.  
  • Le vol fictif : Les candidats travaillent en binômes. L'épreuve se déroule entièrement en anglais; elle consiste en une série d'échanges entre le candidat ayant le rôle du pilote, et l'examinateur celui d'un organisme du Contrôle de la Circulation Aérienne, au cours d'une phase d'un vol fictif. A l'issue du vol, le binôme ouvrira une enveloppe dans laquelle il trouvera une phrase d'urgence ou de situation inhabituelle rédigée en français, qu'il devra énoncer en anglais au premier candidat. Celui-ci devra annoncer en anglais la situation au contrôle. A la fin de l'épreuve, la compétence linguistique aéronautique du candidat est déterminée définitivement après délibération des deux examinateurs. Son aptitude est jugée en fonction de sa capacité à s'exprimer sans ambiguïté dans un langage aéronautique cohérent et compréhensible. Cette épreuve a une durée maximum de quinze minutes pour chacun des candidats, et est notée de 0 à 20.
   

A l'issue du vol, le binôme ouvrira une enveloppe dans laquelle il trouvera une phrase d'urgence ou de situation inhabituelle rédigée en français, qu'il devra énoncer en anglais au premier candidat. Celui-ci devra annoncer en anglais la situation au contrôle. Toutefois, l'important étant de se faire comprendre, les expressions synonymes sont acceptées si le sens général est respecté.  
 
  • Contrôle/ Je suis trop près de l'appareil en finale qui me précède et je demande à faire un 360° pour espacement. I am too close to the A/C on final ahead of me, can I perform a 360 (an orbit) for spacing ?
  • Contrôle/ Nous venons d'avoir une extinction sur le réacteur gauche. Nous sommes encore trop lourd pour nous reposer tout de suite. Pouvons-nous vidanger en cet endroit ? Our port (left) engine has just flamed out. We are still too heavy to come back to land right now. Could we jettison (dump fuel) in this area ?  
  • Contrôle/ Est-ce que je peux me poser à contresens ? Can I land on the opposite end (in the opposite direction) of the runway ?  
  • Contrôle/ Pouvez-vous dire aux services des ecours que nous nous arrêterons probablement à mi-piste et que les passagers sortiront par les toboggans de gauche. Could you inform the fire services that we'll stop half way down the runway and that passengers will be evacuated by the left slides ?  
  • Contrôle/ Nous ne descendrons pas au dessous de l'altitude minimum de sécurité tant que nous n'aurons pas confirmation de notre position. We won't descend below the minimum safety altitude before we get confirmation of our position.  

Les frais d'inscription à l'examen sont de 70 euros.


CONSEILS DGAC

Pour le vol fictif et la phrase d'urgence, les examinateurs vous jugeront particulièrement sur les critères suivants :

  • Évaluation du degré de compréhension des instructions, des messages transmis par le contrôle ;  Évaluation du degré d'expression du candidat : messages cohérents et précis ; collationnements exacts et complets ; degré d'utilisation rationnelle et cohérente de la phraséologie réglementaire ;  
  • Prononciation : débit, degré et rapidité de formulation des messages; accent maîtrisé ;
  • Phrases inhabituelles ou d'urgence :

Il ne s'agit pas bien entendu d'un exercice de style universitaire.
Le candidat sera jugé sur sa faculté de traduire spontanément les messages dans un anglais aéronautique grammaticalement cohérent et raisonnablement fidèle au sens initial. Après l'examen, il est inutile de demander à l'examinateur les résultats de l'épreuve orale, car celui-ci n'a pas le droit de vous les fournir.

NEWS
Copyright 2005-2007 Pilotedeligne.com - Tous droits réservés
Pilotedeligne.com est la propriété du groupe Deeperblue

publicité marketing et référencement